Pro­gram­me    : Depuis son ouverture en 1986, la Maison de retraite aborde sa troisième mutation lourde.

  • 1986 : rénovation de bâtiments existants. Capacité 30 lits
  •  1992 : création d’un bâtiment neuf de 20 lits. Capacité 20 lits existants et 20 lits neufs.
  •  2004 : programme de démolition de la partie la plus ancienne et remplacement par deux nouveaux corps de bâtiment. La capacité totale est portée à 50 lits.2005.
  • 2007 : 3ème tran­che        Cette maison de retraite a une vocation d’accueil d’une population rurale de montagne, éprise d’autonomie et d’indépendance. Pour cela et peut-être plus qu’ailleurs, les entrants sont très âgés et la création d’un cantou de 10 lits a été intégrée pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Surface Totale : 3 980 m2

Commentaire Architectural    : Depuis son ouverture, cette maison de retraite a la réputation d’une maison très chaleureuse.
Le traitement architectural de cet ensemble de bâtiment est fortement conditionné par l’imbrication de parties existantes et de parties neuves sur un terrain de surface assez réduite. L’Architecture s’attache à conserver un traitement traditionnel (pentes de toits, ardoises naturelles, galeries, murs épais) qui s’accorde à un fonctionnement contemporain (bâtiments épais, hauts, très ouverts sur l’extérieur).